JESUS CHRIST LE PARDON DE DIEU POUR L'HUMANITE

 

 

Notre Seigneur Jésus-Christ est le pardon de Dieu pour l’humanité.

 

Lorsqu’on parle de pardon, cela signifie qu’il y a eu offense, qu’il y a eu péché, qu’il doit y avoir condamnation ou même qu’il y a déjà eu condamnation et celui qui pardonne décide d’ôter la condamnation. Nous devons savoir que Dieu a fait l’homme pour sa gloire.

 

Esaïe 43.7

7 Tous ceux qui s’appellent de mon nom, Et que j’ai créés pour ma gloire, Que j’ai formés et que j’ai faits.

 

En réalité la gloire de Dieu en l’homme c’est d’être à son image et à sa ressemblance.

 

Genèse 1.26

26 Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

 

Pour que l’homme continue à demeurer dans cette gloire de Dieu, il lui fallait respecter certaines règles données nous pouvons le voir dans Genèse 2(16-17).

 

Genèse 2

16  L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;

17  mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.

Manger ici, c’est introduire quelque chose dans son âme, dans son cœur, car c’est avec le cœur qu’on mange.

 

Malheureusement l’homme a désobéi aux prescriptions de Dieu et il est donc entré dans la mort et a été chassé de la présence de Dieu.

Dieu cependant avait décidé souverainement de pardonner à l’homme, il a donc fait une promesse en couvrant l’homme des vêtements de peau, symbole de la vie de Jésus-Christ.

 

Genèse 3

21 L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.

 

Réalisons ici que pour pardonner, il faut verser le sang. Et quand nous voyons que Dieu a fait des habits de peau à Adam et Eve ça signifie en réalité qu’il a tué un agneau pour couvrir l’homme afin que l’homme puisse être revêtu par Dieu lui-même de la peau de l’animal tué pour pouvoir à nouveau vivre avec Lui.

 

Ce vêtement de peau, c’est le symbole de la foi en Jésus-Christ, c’est Dieu lui-même qui va donner son Fils Jésus-Christ pour revêtir l’homme. À ce sujet notre Seigneur pouvait dire ceci :

 

Jean 10

17 Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre.

18 Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même, j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.

 

Jésus-Christ donne sa vie comme l’agneau que Dieu a pris dans Genèse 3, 21 pour revêtir l’homme.

La décision de Dieu de redonner la vie à l’homme se matérialise par l’agneau. L’agneau de Dieu c’est le moyen par lequel le pardon de Dieu arrivera à l’homme.

Pardonner c’est redonner la vie : sans effusion de sang, il n’y a point de pardon.

 

Hébreux 9

22 Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.

 

Ce principe spirituel vient de Genèse 3, 21, car pour pardonner à l’homme il fallait le sang de l’agneau, lorsque Dieu revêt l’homme et la femme des vêtements de peau, c’est parce qu’il a lui-même fait l’acte du sacrifice qui expie le péché de l’homme.

 

Le pardon de Dieu pour l’homme s’organise donc autour de la vie de Jésus-Christ : c’est lui qui est l’agneau de Dieu qui vient pour ôter le péché de l’homme, le pardon de Dieu va aussi permettre de revêtir l’homme.

 

C’est Dieu qui fournit le vêtement, c’est lui qui met sur l’homme.Il faut remarquer que le sang de l’agneau qu’on a tué pour revêtir l’homme, va être en réalité dans l’invisible ce qui va permettre de payer le prix du péché. C’est parce que ce prix du péché est payé que le vêtement de peau va en réalité couvrir le péché.

 

Que signifie couvrir le péché ?

 

Couvrir le péché c’est en réalité stopper les effets de la sanction légale du péché qui est la mort, afin de permettre que la vie de Jésus-Christ pénètre l’homme dont le péché est couvert.

 

Couvrir le péché ne signifie pas valider le péché, mais c’est stopper l’instantanéité de la sanction qui pèse sur l’homme pécheur afin de pouvoir le traiter et le sortir du péché. Donc la foi en Jésus-Christ accomplit les deux rôles qui sont de couvrir le péché et de l’ôter afin de donner la vie de Christ à l’homme.

 

L’effet premier du pardon de Dieu c’est donc de couvrir le péché afin de traiter l’homme en enlevant son péché.

 

Il ne faut pas confondre couvrir le péché et cacher le péché.

Devant Dieu rien n’est caché et Dieu ne peut vivre avec le pécheur, donc il ne s’agit pas de camoufler le péché de l’homme, mais plutôt de l’ôter (Dieu n’a pas gardé l’homme pécheur dans le jardin, il l’a chassé).

Pour nous les hommes, nous devons comprendre que couvrir le péché, c’est en réalité pardonner, car il ne s’agit pas de garder secret un péché ou une faute, mais il s’agit de pardonner car le pardon c’est ce qui permet stopper les effets de la condamnation.

 

Proverbes 10:12

La haine excite des querelles, Mais l’amour couvre toutes les fautes.

 

En réalité, couvrir la faute c’est pardonner pour stopper les effets de la condamnation, couvrir la faute ne signifie pas garder secret le péché de l’homme, ni le divulguer à tout vent, c’est avoir un réel désir de voir ce péché être anéanti par Dieu, c’est en réalité pardonner à l’homme pécheur.

Celui qui aime réellement Dieu pardonne, parce qu’il accepte de stopper pour l’autre les effets de la condamnation comme Dieu l’a fait pour lui.

 

L’amour couvre les fautes, c’est l’amour de Dieu pour l’homme qui vient couvrir les fautes afin de permettre à l’homme de bénéficier de la foi en Jésus-Christ qui seule annule la faute et anéantit la faute.

 

La faute ou le péché a un sort final qui est la mort, donc l’amour de Dieu ne vient pas pour entretenir ce sort final mais bien au contraire pour l’anéantir et donner à l’homme un nouveau sort qui est celui de la vie de Jésus-Christ.

 

En réalité couvrir la faute ici, c’est l’acte du pardon qui va ainsi permettre que l’homme reçoive la vie et que la condamnation qui court contre lui soit stoppée jusqu’à être totalement anéantie par la vie de Jésus-Christ.

 

Le diable ne peut plus se réclamer du péché qui est couvert ou des fautes couvertes, ou encore du péché pardonné ! Pourquoi ?

 

Parce que la couverture du péché au fond vise son anéantissement afin de l’ôter de l’âme de l’homme, car l’homme couvert de vêtements de peau porte encore en lui le péché que le système du rachat va anéantir.

 

Cependant pour ce péché qu’il porte encore en lui, le diable n’a plus aucun droit légal dessus car son droit est broyé par l’obéissance de Jésus-Christ, son droit est racheté par le sang de Jésus-Christ, et l’homme qui bénéficie de la couverture du sang de Jésus-Christ, c’est celui dans le cœur duquel il y a acceptation d’obéir à Jésus-Christ jusqu’à anéantissement total du péché interne.

 

En réalité le pardon de Dieu permet d’abolir le droit légal de l’ennemi sur le péché, et conduit l’homme de foi à entrer dans le système de la grâce qui va permettre qu’il soit couvert et traité, c’est pourquoi il est dit que l’homme est sauvé par pure grâce, par pure faveur de Dieu au moyen de la foi :

 

Ephésiens 2

8 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

 

La grâce de Dieu pour l’homme c’est cette faveur que Dieu accorde à l’homme par amour pour le sortir de la mort. Il met en place un système de grâce afin que l’homme reçoive le pardon qui vient stopper la condamnation, et aussi que la foi en Jésus-Christ ôte son péché et lui octroie la vie de Dieu.

 

Le diable perd tout pouvoir ou droit légal sur le péché qui se trouve encore dans l’homme et qui est en voie d’être anéanti pour toujours parce qu’il a été racheté.

 

Le péché interne de l’homme de foi est maintenant sous le pouvoir de Jésus-Christ qui va l’anéantir car Christ est l’avocat de l’homme de foi qui quitte le péché.

 

En réalité nous devons savoir que l’homme de foi vit maintenant par la foi en Jésus-Christ c’est à dire sans péché, car il obéit à Jésus-Christ et aussi surtout parce qu’il a accepté par son obéissance à Jésus-Christ de bénéficier de la vie de foi qui en réalité le couvre et vise à anéantir le péché interne et à lui octroyer la vie de Jésus-Christ.

 

Que signifie pour nous vivre sans péché ?

 

Vivre sans péché, c’est vivre dans la mentalité de quitter son péché par son obéissance totale à Jésus-Christ qui est venu ôter ce péché par la foi.

 

Le péché concerne l’âme et il n’est pas ôté à coups de marteau, mais c’est un processus d’obéissance à Christ dans la vie de foi qui va donc progressivement bâtir l’homme et anéantir son péché.

 

L’homme de foi est parfait devant Dieu par sa mentalité de quitter par Jésus-Christ son péché, c’est ainsi que la justice de Christ lui est imputée parce qu’il accepte la foi qui ne vise qu’un seul objectif : « ôter le péché et lui donner la vie de Christ ». 

 

La couverture du péché se fait par la foi en Jésus-Christ.

 

Comment donc pardonnera-t-on à celui qui ne croit pas ? en réalité le péché de celui qui ne croit pas ne peut être couvert. Et pardonner c’est aimer, aimer c’est savoir couvrir le péché par le pardon, et c’est dans cette couverture du pardon que Dieu applique à l’homme l’anéantissement total de son péché pour lui donner la vie nouvelle, c’est pourquoi il est dit que Jean 3.16

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

 

De ce passage il ressort que l’amour de Dieu consiste d’abord à donner son Fils pour couvrir l’homme de la vie de son Fils Jésus-Christ, de plus par cette couverture, il anéantit lui-même le péché et met en place la vie nouvelle.

 

Celui qui pardonne en réalité a pour profond désir de ramener le pécheur dans le droit chemin, Dieu nous a pardonné parce que son désir est de nous donner la vie.

De même un pécheur qui s’égare loin de la vérité, a besoin qu’on lui accorde le pardon, pour que son âme soit sauvée de la mort.

Couvrir une multitude de péchés n’est rien d’autre qu’accorder son pardon véritable à un pécheur dans le but de le ramener vers Dieu.

 

Jacques 5

19 Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène,

20 qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

 

Cependant il faut vraiment être conduit par le Saint-Esprit pour prétendre le faire, toutefois  la mentalité du pardon doit être en tous.

 

Le pardon de Dieu pour l’homme de foi doit lui permettre de comprendre en réalité qu’il vit du pardon de Christ, et que l’intention première de Dieu c’est de ramener l’homme à lui en ayant stoppé par le pardon le poids de la condamnation.

 

Le pardon de Dieu c’est Christ.

 

En réalité, Dieu va mettre en place par le pardon de nos péchés, ce qui va non seulement anéantir la mort qui se trouve dans l’homme, mais aussi recréer l’homme pour qu’il soit selon l’image et la ressemblance à Dieu.

 

Le pardon pour Dieu va s’accomplir dans la vie de l’homme et aussi le rétablir dans sa fonction d’assujettir la terre.

 

Le pardon va briser toutes les barrières qui pouvaient empêcher l’homme de retourner à Dieu, ces barrières peuvent se résumer en un seul mot : « le péché ».

 

 

Dieu donc a décidé d’anéantir l’offense par son Fils Jésus-Christ qu’il a réservé comme victime propitiatoire, c'est-à-dire la victime qui va permettre d’ôter l’offense qui se trouve dans l’homme.

 

Comment Dieu aurait-il fait par exemple s’il ne décidait pas de pardonner à l’homme ?

À chaque fois qu’il allait voir la manifestation du péché sur la terre, il allait simplement détruire.

Nous avons l’exemple de Sodome et Gomorrhe dans Genèse 18 : 20-21 Genèse 19 : 24 et 25.

 

Notre foi en Jésus-Christ a l’essence de son existence dans le désir de Dieu de pardonner à l’homme.

 

Pour prendre la décision de pardonner à l’homme, Dieu a décidé lui-même, et cela ne dépendait pas d’un acte posé par l’homme.

 

Romains 11

34 Qui a connu la pensée du Seigneur, Ou qui a été son conseiller ?

35 Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour ?

36 C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles ! Amen !

 

Notre foi existe parce que Dieu a décidé souverainement de pardonner à l’homme, il n’a pas de conseillers, il décide tout lui-même et tout seul, et ayant décidé de pardonner à l’homme, il a envoyé son Fils Jésus-Christ.

  

Ephésiens 1

11 En lui nous sommes aussi devenus héritiers, ayant été prédestinés suivant la résolution de celui qui opère toutes choses d’après le conseil de sa volonté.

L’évangile c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, autrement dit, l’évangile de Jésus-Christ ou encore Christ lui-même, c’est le pardon que Dieu accorde à celui qui croit, afin qu’il ne puisse plus être condamné dans la mort par le péché, mais qu’il puisse vivre par la foi, c'est-à-dire qu’il lui soit imputé le bénéfice de la justice du juste Jésus-Christ.

 

Hébreux 10 :38 

Et mon juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

 

Il est précisé que vivre par la foi c’est l’obéissance à toujours à Jésus-Christ car si une personne se retire de la foi, Dieu ne prendra plus plaisir en elle.

 Apôtre Noussi

17 février 2008