PRIÈRES

JESUS-CHRIST ENSEIGNE A SES DISCIPLES COMMENT PRIER !

Notre Seigneur Jésus-Christ a enseigné à ses disciples des principes sur la prière, voulant ainsi communiquer à chacun un fondement spirituel important qui est que la prière d’un enfant de Dieu doit refléter l’Esprit de vie avec Dieu le Père Saint qui est dans les cieux !  

Matthieu 6:7-15 7

En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. 8  Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. 9 Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; 10 que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. 11 Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; 12  pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; 13  ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! 14  Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; 15  mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Remarquons que le Seigneur insiste sur le fait qu’un enfant de Dieu ne doit pas prier comme un païen en multipliant des paroles vaines, ce qui signifie à contrario qu’un enfant de Dieu qui a l’Esprit de vie avec le Père doit prier avec des paroles qui portent sur la vie avec le Père.

 

En réalité les paroles vaines viennent du fait que les païens prient pour les désirs de leurs cœurs qui portent sur les choses vaines. Ici une chose vaine c’est ce qui a peu d’importance car elle aura une fin. Toutes les choses de la terre auront une fin ! Donc nous comprenons qu’elles sont vaines, pourtant comme le Seigneur le précise lui-même dans la suite du passage de Matthieu 6:25-30, c’est le Père lui-même qui donne toutes ces choses. 

Matthieu 6:25-30  25

C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? 26  Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers ; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? 27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? 28  Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; 29  cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. 30 Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi ?

Dieu ne veut pas que ses enfants soient inquiets pour les choses de la terre, il démontre que le Père les donne à toutes ses créatures, il nourrit les oiseaux du ciel qui ne peuvent même pas semer, ni moissonner, ni amasser, le Père céleste habille même l’herbe des champs qu’il a créés, puisque même les lis des champs sont vêtus, bien que le lendemain ils seront jetés dans le four, à plus forte raison ne le fera-t-il pas pour ses enfants ?

Notre Seigneur nous enseigne comment prier, parce qu’il veut que chaque enfant de Dieu, lorsqu’il s’adresse à son Père qui est dans les cieux, lui manifeste d’abord son désir de lui appartenir et de voir son règne, tout en vivant sur la terre pour accomplir sa volonté.

Partant de cette volonté du Seigneur, nous apprenons aussi au peuple de Dieu comment prier.