LA CROYANCE ET LA NOTION DE FOI VERITABLE

 

 

La croyance est le fait pour l’homme d’adhérer à une forme de pensée ou de doctrine, qui va finir par devenir des convictions propres.

Selon la règle de la prééminence de l’invisible sur le visible, c’est de l’invisible que le visible tire son existence.

 

Hébreux 11:3

C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles.

 

Ce qu’on voit vient des invisibles, et notons que la différence entre le visible et l’invisible, c’est que l’un est passager et l’autre éternel.

 

2 Corinthiens 4:18

Parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles, car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.

 

Il n’existe que deux réalités invisibles que les hommes peuvent porter sur la terre, soit la vie ou la mort.

 

 Réalisons aussi que la croyance dans le monde visible n’est qu’une matérialisation d’un invisible donné. Dans l’invisible il n’y a que deux choses possibles, soit la vie, soit la mort. En définitive il n’y a que deux formes de croyances possibles qui sont éternelles : soit croire à la vie, ou encore croire à la mort !

 

Notons qu’il est très difficile pour tout homme de réaliser qu’il puisse croire à la mort ! Pourtant c’est réellement ce qu’expriment toutes les formes de pensées ou de doctrines qui ne sont pas reliées à Dieu qui est vie et vie éternelle.

 

Les visibles viennent des invisibles, et la croyance matérialise un invisible donné qui peut être soit la vie, soit la mort.

 

Notons que la pensée de l’homme, c’est la loge qui porte ou véhicule un invisible donné. Donc si l’invisible que transportent nos pensées n’est pas de Dieu, il est forcément du malin car il n’y a pas de neutralité spirituelle.

 

Remarquons ce que Dieu dit des pensées de l’homme dans Esaïe 55.

 

6 Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve ; Invoquez-le, tandis qu’il est près.

7 Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées ; Qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.

8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Eternel.

9 Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées.

 

Tout ce qui est en dehors de Dieu, c’est la mort. Tout ce qui ne sert pas à Dieu est du diable.

Dieu dans son amour et sa toute-puissance, vient par sa parole nous donner à nouveau l’opportunité de quitter la mort pour entrer dans la vie. 

 

 

Par la croyance, on est lié à un invisible donné

 

Toute croyance lorsqu’elle devient une conviction propre et confiante, active l’invisible, car le fait de croire tout simplement permet la connexion du visible avec l’invisible, et aussi la croyance active l’invisible pour être matérialisée dans le visible.

 

Selon la règle de la prééminence de l’invisible sur le visible, le monde visible n’est que l’expression matérialisée de l’invisible.

 

Ne pas croire selon soi, ne soustrait pas l’homme du principe selon lequel il est une émanation visible de l’invisible, qu’il le croie ou non, et tout homme déchu est l’émanation visible du péché en Adam, quoique ayant été créé parfait par Dieu.

 

L’arbre de la connaissance du bien et du mal qu’Adam et Eve ont mangé, a contribué à peupler la terre de personnes exprimant la mort qu’elles le croient ou non, qu’elles le sachent ou non, qu’elles connaissent Dieu ou pas, qu’elles se disent croyantes ou athées, bref quel que soit la situation pensée de l’homme sur la terre selon lui, il est avant tout l’expression visible de la mort qu’il porte en lui.

 

Puisque la notion de croyance dans son sens premier, établit un lien entre l’invisible et le visible, nous disons que tout homme est croyant en ce que tout homme est lié à l’invisible qu’il le sache ou non, et particulièrement lié à la mort.

 

Parfois dans l’ignorance, certaines personnes pensent que le fait de ne pas « croire », ou être un non croyant selon elles, leur donne une forme de neutralité d’existence ! Faux, car les visibles viennent des invisibles (2 Corinthiens 4, 18), et ne pas croire en Dieu par Jésus- Christ venant redonner la vie de Dieu à l’homme, fait de tous les hommes existant sur la terre, des personnes reliées automatiquement à la mort car selon Romains 3 

 

23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu;

24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.

25 C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je,

26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.

 

En définitive, il convient de bien réaliser que toute personne sur la terre, croyante ou non, lorsqu’elle n’a pas la foi en Jésus-Christ est dans la mort. Seule la foi en Jésus-Christ vient ainsi changer le cours d’une appartenance pour permettre que l’homme qui était dominé par la mort, par la foi en Jésus-Christ reçoive la vie.

 

Dieu dans son amour par notre Seigneur Jésus-Christ, vient nous lier à lui. Dieu nous propose la vie, et c’est alors qu’on parle de la foi en Jésus-Christ. Il s’agit en réalité de l’amour de Dieu qui consiste à proposer à tout homme déchu, de quitter son lien avec la mort et de croire en Jésus-Christ afin de bénéficier de la vie éternelle.

 

Dieu a créé tout homme en lui donnant la capacité de croire. L’incrédulité au fond, c’est le fait de ne pas croire à une parole donnée, selon le principe d’absence de neutralité spirituelle, nier l’existence de Dieu, c’est recevoir une autre existence qui est simplement celle de l’homme naturel qui est sous la domination du diable.

En d’autres termes, ne pas croire c’est refuser la pénétration de la parole de Dieu qui vient au fond bouger les formes de pensées et croyances qui sont établies en nous, c'est-à-dire celles de la mort.

Dieu va se servir de la capacité naturelle de croire qu’il a donnée à l’homme, pour lui donner la vie par la foi en Jésus-Christ.

 

Donc la notion de foi vise la capacité naturelle que Dieu a mise en l’homme de pouvoir croire rien qu’à l’écoute de la parole, mais la foi que Dieu nous demande c’est de croire en Jésus-Christ.

 

 

Quelle est la situation naturelle de l’homme sur ses croyances avant la foi véritable ?

 

Croire à l’invisible en Dieu, ou encore croire à la parole de Dieu n’était plus possible dans un monde d’idolâtres, d’aveugles aux choses de Dieu, vivant et marchant par la vue.

 

L’homme dominé par le diable était devenu inapte à croire sans avoir vu, car n’oublions pas qu’une des conséquences de sa désobéissance est que la vue charnelle a remplacé la vue spirituelle.

 

La vue charnelle a principalement pour appui un objet ou un corps visible, alors que la vue spirituelle n’a pas d’appui matériel, mais porte uniquement sur la parole de Dieu.

 

Dieu dans son désir de sauver l’homme par la foi, et étant le grand pédagogue, a d’abord exercé l’homme à croire en lui accordant même de posséder selon ses désirs.

Nous avons plusieurs exemples de miracles et de miséricorde pratiqués par notre Seigneur, pour permettre à l’homme de comprendre qu’on peut posséder lorsqu’on croit. Car comme nous l’avons vu, la croyance établit un lien avec l’invisible.

 

Les hommes de foi ont pu croire à l’invisible, aux promesses de Dieu, car ils l’ont vu par la foi. La foi ou la notion de croire peut permettre ou propulser l’entrée en possession.

 

La notion de croire s’exprime de deux manières

 

 L’homme naturel c’est celui qui croit à ce qu’il voit.

 

Notons que lorsque tu crois à ce que tu vois, ou encore ce qui existe déjà, il t’est difficile de recevoir la vie de Dieu, car la foi en Jésus- Christ vient pour changer ton système de pensée, et te faire croire à ce que tu ne vois pas encore et que tu reçoives la parole de Christ, afin que de cette parole, Dieu incorpore sa vie en toi.

 

La vue confisque la pensée, et donc la pensée est subordonnée à la vue. Même dans l’expression de ses désirs, c’est lorsque l’homme naturel voit qu’il croit.

 

C’est l’une des raisons pour lesquelles l’église doit revêtir rapidement la nature de Christ, afin que la parole de Dieu soit annoncée jusqu’aux extrémités de la terre, c'est-à-dire que tout homme naturel aura ainsi eu la possibilité de croire par le voir.

 

Actes 13:47

Car ainsi nous l’a ordonné le Seigneur : Je t’ai établi pour être la lumière des nations, Pour porter le salut jusqu’aux extrémités de la terre.

 

Matthieu 12:42

La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec cette génération et la condamnera, parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici, il y a ici plus que Salomon.

 

 La vie spirituelle demande pour y entrer déjà, que soit renversée la tendance naturelle qui n’est en réalité que l’une des conséquences de la déchéance de l’homme, car le visible ou encore le corps a pris beaucoup d’importance sur l’invisible de l’homme c’est-à-dire sur son âme.

 

L’homme doit pouvoir croire à la parole de Christ sans avoir vu, et c’est ainsi qu’en croyant le Seigneur va pouvoir ramener l’homme à la réalité même des choses pour le libérer de la captivité démoniaque qui le conduit à amoindrir ce que Dieu veut planter en lui par la parole.

 

C’est pourquoi il pouvait dire :

 

Jean 20:29

Jésus lui dit : Parce que tu m’as vu, tu es convaincu ? Heureux ceux qui croient sans avoir vu !

 

Le Seigneur voulait ainsi annoncer qu’il est venu donner la vie, et ceux qui n’ont pas vécu à son époque et qui croiront sans l’avoir vu comme Thomas l’a vu, ceux-là seront heureux puisqu’ils entreront dans la vie véritable.

 

Le Seigneur dit encore ceci dans Jean 11, 40 « Jésus lui dit : Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu? »

 

L’homme doit savoir que le croire que Christ lui demande ici va produire le voir, il s’agit de croire en la parole, cette parole qui donne la vie, lorsqu’on y croit, c’est alors que le commencement en Dieu peut se mettre en mouvement, Dieu fait toute chose par sa parole, l’homme doit entrer dans la vie, c'est-à-dire être recréé lorsqu’il va croire en la parole de Christ. Cette croyance doit être celle du cœur tout entier à Dieu.

 

Romains 10:9

Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

 

Notons que c’est en croyant du cœur, que par notre obéissance totale à la parole, Dieu va ainsi nous recréer en incorporant chaque jour sa parole en nous. Dieu est le créateur de toute chose, et il va dans le mouvement de foi de celui qui croit et obéit à la parole, produire la vie en lui.

 

L’ennemi combat farouchement le croire, mais la parole de Dieu est puissante pour renverser et anéantir les paroles mensongères

 

Notons que la base de tout pour recevoir la foi véritable et être sauvé par la parole de Christ, c’est d’entendre la parole pure et véritable de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

L’ennemi combat non seulement l’annonce de la parole pure, mais il fait aussi tout pour combattre le croire. Il le fait en envahissant l’homme de tous types d’enseignements qui se feront dans sa vie de tous les jours.

 

Il utilise les cinq sens pour proposer à l’homme tout type d’enseignement (l’ouïe, le toucher, la vue, le goût, l’odorat). Et c’est le même scénario qu’il a utilisé dans Genèse 3.

 

La parole de Dieu est puissante et Dieu a prévu que l’homme de foi écoute sa parole chaque jour, pour anéantir les pressions démoniaques des multiples paroles de l’ennemi en nous, pendant qu’il nous conduit et bâti, et que nous obéissons tous pour être persévérants et fermes jusqu’à la stature parfaite de Christ.

 

Hébreux 3

12 Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.

13 Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire: Aujourd’hui! Afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché.

 

Il en ressort que c’est par l’écoute de la parole et notre obéissance à Christ, que l’endurcissement de la séduction du péché nous est évité.

 

Apôtre Noussi

 27 mai 2007