LE DROIT DE VIVRE DE L’EVANGILE

 

Un premier principe à retenir c’est que la dîme et les offrandes sont pour le Seigneur.

 

C’est biblique que l’on apporte de l’argent dans la maison de Dieu, dans la communauté locale, en fait on donne à Dieu.

 

Malachie 3

10 Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison, mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. 11 Pour vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit l’Eternel des armées. 12 Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices, dit l’Eternel des armées.

 

Ce principe est réel car Dieu dit la « maison du trésor », il s’agit d’un trésor impérissable, il s’agit du lieu où on acquiert la vie véritable.

 

La conséquence c’est que Dieu incite son peuple à venir ravitailler les lieux avec les biens de la terre, la nourriture ici c’est tout ce qui peut soit périr ou soit finir, par exemple l’argent, la nourriture naturelle, les biens de tout genre.

                                                                                                    

Remarquons que c’est Dieu qui maintenant va s’occuper de celui qui dévore : comprenons que Dieu est Esprit, lorsque nous lui offrons nos biens, il est capable ainsi de menacer celui qui dévore, afin que tout ce qui nous concerne ne soit point touché.

 

En d’autres termes, lorsque nous apportons dans la maison du Seigneur de la nourriture, il nous ravitaille lui-même en empêchant la destruction de nos biens.

 

Malheureusement dans l’église ce principe biblique est utilisé souvent pour manipuler le peuple de Dieu. Ce n’est pas pour l’homme de Dieu qu’on donne à Dieu, mais c’est pour faire fonctionner la maison de Dieu sur le plan matériel.

 

Notons que c’est parce que la parole de Dieu ou encore l’œuvre de Dieu existe, que Dieu donne à celui qu’il emploie comme ministre certains droits.

 

Lorsqu’il y a concours entre notre droit et la parole de Dieu, il faut être capable d’abandonner son droit au profit de la suprématie de la parole de Dieu.

 

L’homme de Dieu qui ainsi sert Dieu dans un tel cadre, doit savoir qu’il n’est pas venu s’enrichir matériellement dans le service, mais s’il y a une richesse quelconque à rechercher, c’est de transmettre la vie de Dieu à plusieurs.

 

 Vivre sur le plan matériel de la parole de Dieu, est plus un principe d’organisation pour faciliter la transmission de la parole.

 

Au lieu qu’un ministre aille chercher à travailler pour vivre avant de venir transmettre la parole, il est plus facile que Dieu lui accorde le droit d’être nourri matériellement de la parole.

 

Au fond, Dieu a prévu que ceux qu’il emploie comme ministres de la parole puissent être nourris par l’évangile : il ne s’agit pas d’un quitus d’enrichissement matériel, mais c’est une règle ou un principe d’organisation qui vient aider et faciliter la transmission de la parole.

 

1 Corinthiens 9

9 Car il est écrit dans la loi de Moïse: Tu n’emmusèleras point le bœuf quand il foule le grain. Dieu se met-il en peine des bœufs, 10 ou parle-t-il uniquement à cause de nous? Oui, c’est à cause de nous qu’il a été écrit que celui qui laboure doit labourer avec espérance, et celui qui foule le grain fouler avec l’espérance d’y avoir part.

11 Si nous avons semé parmi vous les biens spirituels, est-ce une grosse affaire si nous moissonnons vos biens temporels. 12 Si d’autres jouissent de ce droit sur vous, n’est-ce pas plutôt à nous d’en jouir? Mais nous n’avons point usé de ce droit; au contraire, nous souffrons tout, afin de ne pas créer d’obstacle à l’Evangile de Christ.

13 Ne savez-vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par le temple, que ceux qui servent à l’autel ont part à l’autel?

 

Celui qui fixe nos droits c’est Dieu. C’est une chose prévue par Dieu que tous ceux qui vont le servir dans le ministère spécifique de la parole vivent de la parole à l’exemple de ce qu’on avait vu avec Aaron et ses fils, auxquels Dieu lui-même a donné une part de ses offrandes.

 

Ceci ne signifie pas que l’œuvre soit celle du sacrificateur mais celle de Dieu.

 

Lévitique 6

15 Le sacrificateur prélèvera une poignée de la fleur de farine et de l’huile, avec tout l’encens ajouté à l’offrande, et il brûlera cela sur l’autel comme souvenir d’une agréable odeur à l’Eternel.

16 Aaron et ses fils mangeront ce qui restera de l’offrande; ils le mangeront sans levain, dans un lieu saint, dans le parvis de la tente d’assignation. 17 On ne le cuira pas avec du levain. C’est la part que je leur ai donnée de mes offrandes consumées par le feu. C’est une chose très sainte, comme le sacrifice d’expiation et comme le sacrifice de culpabilité.

 

L’enrichissement pour un serviteur consiste à donner la vie de Dieu à plusieurs et non à posséder le matériel.

 

Nous avons l’exemple de notre Seigneur Jésus-Christ qui nous a enrichis avec sa vie. Le serviteur de Jésus-Christ doit enrichir le peuple avec la vie de Christ.

 

Un vrai serviteur ne doit pas regarder une brebis du Seigneur comme devant lui donner quoique ce soit, mais il doit regarder à Dieu.

 

Dieu dans sa prescience a établi des règles de fonctionnement pendant notre processus de retour à lui.

 

Tout ce que nous avons analysé précédemment fait partie de ces règles de fonctionnement, mais sachons-le, l’objectif principal que Dieu vise c’est donner la vie au monde.

 

Il ne faut pas qu’un ministre de Dieu fasse de la règle de fonctionnement l’objectif poursuivi.

 

Concernant les finances, il est certain que celui qui va comprendre et qui veut obéir, va obéir et le fera dans tous les domaines, y compris le domaine financier.

Il saura qu’il doit payer sa dîme tous les mois dans le processus de retour à Dieu, il sera celui qui soutient à cause de la parole, ce ne sera pas une obligation mais à cause de la parole, il vivra pour Dieu, il donnera tout à Dieu.

 

Il faut comprendre que Dieu donne la parole gratuitement, le salut est gratuit, la parole permet de retourner à Dieu. Celui qui vivait selon ses propres voies va retourner à Dieu en écoutant la parole, c’est l’objectif premier de la parole dans la vie d’une personne.

12 mars 2006

Apôtre NOUSSI