LA VIE DE FOI PEUT-ELLE ETRE CONCILIEE AVEC LA JEUNESSE ?

Cette question ainsi formulée n’a pas en réalité lieu d’être, car on ne peut pas à proprement parler d’une vie céleste que Dieu vient nous donner pour la vie éternelle devant être conciliée avec la vie terrestre qui est appelée à finir, mais il s’agit de comprendre comment vivre sa vie céleste en Dieu et être épanoui, sans subir la décadence de l’attrait du système du monde, mais plutôt dominer par la parole de Jésus-Christ. 

Souvent les jeunes dans la vie de foi ont du mal à concilier le temps de leur jeunesse et leur vie avec le Seigneur.

(Ils pensent qu’ils vont d’abord vivre leur jeunesse selon eux et un jour quand ils seront plus vieux, ils se donneront au Seigneur. « Je crois en Dieu, je sais qu’il existe, c’est lui qui m’a créé, je n’ai aucun doute là-dessus, mais je me donnerai à lui un jour, j’en suis certain quand je le ressentirai, ah non je vais finir avec le Seigneur !)

 

Cela est aussi dû au fait que par ignorance on ne reçoit pas la vérité de la parole pour que le jeune comprenne clairement que Dieu est esprit et n’est pas soumis à la condition naturelle de l’homme. Dieu est venu sauver l’homme qui vit sur la terre, et ce salut porte principalement sur son âme perdue. Bien évidemment, l’homme vivant sur la terre va connaître durant sa croissance des moments où l’ennemi aura envie de l’éloigner définitivement de la possibilité de recevoir la parole de Dieu pour être sauvé, la jeunesse constitue un des temps forts de ces moments vulnérables pour la parole de Dieu. Très souvent ce qu’il utilise le plus c’est la mauvaise appréhension du jeune de sa vie en tant que jeune (vivre sa vie de jeune).

En réalité le diable avec la ruse de la séduction, lui fait croire qu’il a besoin en tant que jeune, d’exceller dans les plaisirs de la vie qui ne lui servent à rien, et surtout qu’il a le droit de se faire plaisir sans réfléchir sur la finalité du plaisir qu’il se donne.

Même dans le monde naturel, le sucre fait plaisir au palais, mais on réfléchit aux conséquences du sucre sur l’organisme (le sucre donne le diabète, le cholestérol, il bouche les artères, en réalité c’est un poison) et là il s’agit de l’organisme qui n’a qu’une durée terrestre limitée. De même dans la vie de foi, les excès de plaisirs peuvent être fatals à la vie du jeune avec le Seigneur, et cette vie avec le Seigneur c’est pour «la vie éternelle » car l’esprit est opposé à la chair, et Jésus-Christ est venu crucifier cette chair pour nous réconcilier avec Dieu, c’est pourquoi ce passage de Galates nous dit :

 

                         Galates 5:24

                      Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs.

22 septembre 2013

Apôtre NOUSSI