QUI SONT CEUX QUI PEUVENT PRODUIRE POUR CHRIST ?

 

La production sur le plan spirituel ne peut se faire que selon la semence que nous avons reçue, car Dieu a voulu que la production se fasse selon l’espèce.

Après la déchéance de l’homme, l’espèce que nous sommes tous devenus était une espèce animale selon ce passage :

 

1 Corinthiens 2:14

Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.

 

L’espèce animale c’est l’homme qui a hérité de la nature déchue adamique et ne peut que produire les œuvres du diable. Nous devons comprendre aussi que Christ est venu recréer l’espèce spirituelle, et sachant que l’homme animal est le premier comme nous le révèle ce passage :

 

1 Corinthiens 15:46

Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est animal ; ce qui est spirituel vient ensuite.

 

Tout homme né d’Adam est d’abord un homme animal c'est-à-dire éloigné de Dieu. Pour devenir un homme spirituel, il faut que l’espèce animale puisse être anéantie pour que l’homme spirituel prenne place.

 

Personne ni dans le ciel, ni sur la terre, ni nulle part ailleurs, n’aurait pu lui-même anéantir l’espèce animale que nous sommes par notre nature humaine. Il a fallu que le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, Jésus-Christ vienne l’accomplir pour nous.

 

C’est lui qui par sa mort et sa résurrection accomplit toute chose pour permettre en même temps pour nous d’anéantir l’espèce animale et de revêtir la vie nouvelle. En réalité, la nature de l’homme spirituel vient par le bénéfice des principes de la croix.

 

Avant de voir qui peut produire pour Christ, nous devons d’abord voir comment la semence de la vie éternelle étant venue au monde, a procédé pour transmettre pour toujours la semence de la vie.

 

La mort et la résurrection de Jésus-Christ : prélude du germe spirituel de la production des fruits de la vie.

 

La semence de la vie venue au monde pour sauver le monde c’est notre Seigneur Jésus-Christ.

 

Il est vrai que la croix c’est le lieu du tout est accompli, mais pour ce qui concerne la production des fruits dignes de Christ, personne sur la terre n’ayant revêtu l’impact de la croix, ne peut produire pour Christ car avant la croix, la vie de l’homme n’est que l’expression de sa nature déchue, et c’est à partir de la croix que cette nature déchue va être anéantie pour faire germer l’homme spirituel qui peut maintenant produire pour Christ.

 

Qu’est-ce que Christ a fait pour permettre que nous puissions tous produire avec l’impact de la croix dans nos vies ?

 

Nous remarquerons qu’il explique lui-même dans le passage suivant, le principe à partir d’un symbole en agriculture, « le grain doit mourir pour porter beaucoup de fruits ».

Sa mort et sa résurrection sont le symbole du grain qui meurt et porte beaucoup de fruits.

 

 

Jean 12

23 Jésus leur répondit : L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.

24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.

 

Le grain de blé qui est tombé en terre c’est notre Seigneur lui-même qui est venu dans le monde pour donner la vie au monde.

 

Pour produire il doit mourir, parce que la mort va permettre d’anéantir l’homme charnel, c’est vraiment « sous terre » que tout va se jouer, l’homme charnel va être anéanti car Christ prend notre place, il porte en lui nos péchés, et il va aussi au même moment nous recréer.

 

Notons que pour constituer l’église il faut un corps, et c’est celui de Christ qui est totalement donné en forme de semence de la vie pour nous recréer, et c’est alors que cette semence de la vie va produire plusieurs personnes spirituelles.

 

25 Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.

 

La suite du passage s’adresse aussi aux disciples pour qu’ils comprennent que c’est lorsqu’on accepte de perdre sa vie « selon le monde », pour suivre Jésus-Christ bien évidemment à la croix, qu’on va finalement la conserver pour la vie éternelle, car c’est en acceptant de suivre Jésus-Christ à la croix qu’on deviendra nous-mêmes le fruit de la vie éternelle, car nous allons mourir à la vie du monde et ressusciter en vie nouvelle.

 

Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera.

 

Le Seigneur fait comprendre qu’au fond le servir c’est le suivre à la croix, et c’est après la croix qu’il y a des vrais serviteurs de Christ, ceux qui sont honorés par le Père parce qu’ils sont eux-mêmes des fruits de la vie de Christ, qui en réalité est la vie de Dieu, donc Dieu retrouve enfin l’homme qu’il a créé à son image et à sa ressemblance, et ils vont aussi produire selon l’espèce qu’ils sont, ils vont produire les fruits dignes de Christ.

 

Le caractère digne de Christ devient réel seulement après l’impact de la croix. Autrement dit, ne peut être digne de Jésus-Christ que celui qui l’a suivi à la croix.

 

27 Maintenant mon âme est troublée. Et que dirai-je?… Père, délivre-moi de cette heure?… Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure.

 

Notre Seigneur est venu pour cette heure, l’heure du passage à la croix, l’heure de la transmission de sa nature à l’homme, l’heure de la victoire de Dieu pour le salut de l’humanité.

En d’autres termes, il est venu pour produire lui-même les hommes spirituels comme lui sur la terre, et c’est par sa mort et sa résurrection, que cette production spirituelle s’est accomplie. 

 

28 Père, glorifie ton nom ! Et une voix vint du ciel : Je l’ai glorifié, et je le glorifierai encore.

 

Le nom de Dieu le Père de notre Seigneur Jésus-Christ est déjà glorifié, car le Père est dans le Fils et le Fils est dans le Père, et il sera encore glorifié dans tous ceux qui vont porter les fruits dignes de Jésus-Christ, c'est-à-dire tous ceux qui vont le suivre à la croix pour porter en eux-mêmes la semence de la vie et produire aussi les fruits dignes de Christ.

 

29 La foule qui était là, et qui avait entendu, disait que c’était un tonnerre. D’autres disaient : Un ange lui a parlé.

 

Notre Seigneur par sa mort et sa résurrection, nous transmet la vie qu’il est lui-même, et pour produire les fruits dignes de Christ, il nous faut mourir au vieil homme et naître en homme nouveau.

 

Qu’est-ce qu’un fruit digne de Christ ?

 

Il s’agit de l’expression de la parole de Christ, tant dans l’invisible que le visible, en d’autres termes tant dans la parole que nous portons en nous, que nos actions ou celles que nous exprimons dans le monde visible.

 

Les fruits conformes et appropriés à la personne de Christ au fond, c’est l’église qui demeure en Christ et en qui Christ demeure selon Jean 15.

 

le fruit doit être digne de Christ  parce que Christ est celui qui est venu changer le cours de l’existence de l’homme et lui donner la vie. Celui qui prétend avoir reçu Christ doit manifester la vie de Christ.

Notre Seigneur est celui qui vient nous donner la vie et la semence de la vie lorsqu’elle est en nous, ne peut produire que des fruits dignes de Christ.

 

Nous devons remarquer que le principe de la sélection par la croix de notre Seigneur Jésus-Christ est extrêmement important, car c’est pour permettre à tous de devoir produire les fruits dignes de Christ afin de faire partie du royaume.

 

Le producteur des fruits dignes de Christ est celui qui est passé à la croix

 

La parole de Christ c’est la semence de la vie que Dieu met à la disposition de l’humanité. Toute personne qui reçoit cette semence de la vie, va forcément si elle demeure obéissante, quitter toute mauvaise semence de manière à ne plus pécher.

 

1 Jean 3:9

Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.

 

Ce passage de 1 Jean 3, 9 révèle la conséquence finale de la semence de la vie qui prend place dans le cœur de l’homme.

 

Lorsque le processus de recevoir la parole s’opère correctement dans la vie d’une personne, on peut finalement dire d’elle qu’elle est réellement née de Dieu et ne va plus pécher, mais pour cela il faut que la semence de la vie soit entretenue et gardée de manière à accomplir une croissance spirituelle correcte. 

 

Bien évidement ceux qui peuvent produire pour Christ sont ceux qui sont passés à la croix, car c’est à la croix que s’opère la séparation finale entre la semence de la mort qui est en l’homme et qui va être anéantie, pour laisser libre cours à la semence de la vie qu’il a reçue.

Nous allons voir deux catégories de producteurs : ceux qui le sont par obéissance, parce que la semence de la vie va prendre finalement place en eux, et ceux qui le sont effectivement suivant le principe de la croix. 

 

Ceux qui sont obéissants dans le processus de leur marche avec le Seigneur.

1/2